>
Sites remarquables

Sites remarquables aux environs de Bakou

Les sites pétroliers, champs de derricks

Le développement de Bakou s’est fait autour du pétrole, en quatre périodes successives mais qui se superposent les unes aux autres ; les premiers champs pétroliers continuent à produire !

Tout d’abord à terre : Bibi Heybat, au sud de Bakou, se visite sans problème. Cette zone est fortement imprégnée de pétrole qui, à l’époque, jaillissait directement dans l’atmosphère, était récupéré sur le sol, puis exporté par des canaux. Incroyable… les ouvriers travaillaient à même ces canaux pour les déboucher ou les réparer !

Puis l’ère soviétique a développé la pétrochimie : la friche industrielle de Sumgayıt est la plus grande au monde, elle pourrait faire l’objet d’archéologie industrielle, à visiter en voiture sans s’y arrêter. Interdiction de faire des photos.

Les Soviétiques ont également exploré l’offshore à très faible profondeur d’eau (5m. maximum). La visite n’est pas autorisée, même si un « James Bond » avec Sophie Marceau y a été filmé !

Enfin, la période actuelle qui a débuté avec l’indépendance de l’Azerbaïdjan en 1991 a permis le développement des ressources en hydrocarbures difficiles à exploiter, situées par grandes profondeurs d’eau. Vous ne pouvez pas les visiter, mais BP, en collaboration avec ses partenaires dont TOTAL, a ouvert le CEC (Caspian Energy Center), à Sangachal, à 40 kilomètres au sud de Bakou : là, vous saurez tout sur le pétrole ; pour ce faire, entrez en contact avec les relations extérieures de BP, situées à la villa Petroléa II (quartier Sabail).

Musée archéologique-ethnographique de Qala.

Vous y verrez différents habitats de la Préhistoire au 19e siècle, des céramiques, instruments et fours traditionnels, une forge est reconstituée,…

Pour vous y rendre, prenez la route (avant Mardakan) qui se dirige vers l’extrémité de la péninsule (île d’Artyom ou Pirallahi). A l’entrée du village (très bien indiquée par une tour et le mot Qala en gros caractères), prenez la route à droite (elle oblique au niveau des champs de pétrole), l’entrée se situe un peu plus loin.

 o

Yanar Dağ (la montagne qui brûle)

Prenez Heydar Aliyev pros. en direction de l’aéroport. Sortez à Sabunçu. Continuez assez longtemps (dépassez Balakhani). Vous arriverez à un rond-point. Vous continuerez tout droit (à droite, la route « des plages » et de l’héliport de Zabrat; en face, une station essence).

Vous traverserez une zone de campagne. Lorsque vous verrez un ensemble d’immeubles isolés sur la gauche de la route (avec un monument), tournez à gauche. Continuez sur plusieurs kilomètres. Vous apercevrez les flammes en contrebas dans un fossé (entre les villages de Mammedli et de Digah).

 o

Ateşgah (le temple du feu)

Edifié par les Zoroastriens, qui vouaient un culte au feu comme représentation divine, le temple est situé dans la ville de Surakhany à une vingtaine de kilomètres de Bakou en direction de l’aéroport… voir plus

o

Volcans de boue

Plusieurs sites sont éparpillés dans les alentours de Gobustan (à 2h de route de Bakou). Demandez aux locaux de vous y conduire la première fois. Il n’y a aucun panneau d’indication ! Après une petite traversée sur une route de pierre dans des terrains arides, vous trouverez des petits monts dispersés. Au sommet de ses monts plats, vous découvrirez des volcans de boue en activité ! voir plus

o

Les fresques rupestres de Gobustan

A peine à 1h10 de route de Bakou (69km), vers le sud, le site rupestre de Gobustan (- 8000 ans avant JC) vous attend, suivre les panneaux indiquant le lieu du site. En bas de l’éboulement où se situe le site des pétrographes vous avez accès à un musée – voir vidéo ci-dessous (ouverture en 2012). La vue du site est imprenable, entre des éboulements de roches datant de plusieurs millénaires et la mer azur qui coupe l’horizon. voir plus

v

v

 

V

Il est tout à fait possible de pique-niquer à proximité du site. Il vous suffit pour cela de suivre ce plan, ou bien à cliquer ici pour trouver l’itinéraire complet.

v

Temps de trajet: 1h15 aller / 1h15 retour.

En prenant l’autoroute vers le Sud, direction Gobustan (la réserve et les volcans de boue), on peut grâce à un 4×4 parcourir quelques kilomètres dans les plateaux rocheux autour du site de Gobustan et des volcans de boue et s’installer pour un pique-nique/barbecue.

o

o

O

Pour retrouver d’autres idées de sorties voir Bakou visites et musées et escapades pour un week end.

O

Discussion

Rétroliens/Pings

  1. Pingback: Gobustan et les volcans de boue | Bakou Francophones - avril 22, 2014

  2. Pingback: Zoom touristique : l’Iran | Bakou Francophones - septembre 29, 2014

  3. Pingback: Tourisme : skier en Azerbaïdjan : Shahdag mode d’emploi | Bakou Francophones - décembre 24, 2016

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Votre carte BF 2017

Business lunch

Zakura

Nouveau partenaire!

Hôtel Badamdar

Bakou.fr sur facebook

Vos activites Bakou Francophones

Les comptes rendus de Jeannine!

Cliquer

Visa et permis de résident

Appeler en Azerbaïdjan (codes téléphoniques)

Le canard du Caucase

Reportages photographiques

Vidéos

Tous les articles

%d blogueurs aiment cette page :