>
Vous lisez
culture

Musique traditionnelle azerbaïdjanaise : le mugham


Le Mugham

askarov--mugham

Le mugham azerbaidjanais partage les caractéristiques du magam arabe, du darif perse et du  makam turc. Genre et art traditionnel de la musique azérie, il laisse une large place à l’improvisation en associant des instruments traditionnels. Il est également lié à la poésie classique.

Contrairement à la musique classique européenne, aucune œuvre n’est écrite. Aussi les artistes transmettent leurs œuvres et forment eux-mêmes les musiciens. L’exécution du mugham exige une mémoire musicale exceptionnelle, car l’artiste doit connaître le répertoire traditionnel et improviser en même temps.

Autrefois, cet art se pratiquait lors de mariages (toys), ou lors de majiles réunions chez des particuliers. Les ordres des soufis jouaient du mugham dans des pièces religieuses appelées tazie ou shabih. Des concours  étaient organisés. Cependant cet art n’a pas survécu pendant l’époque communiste du fait de sa connotation religieuse.

Il faudra attendre l’indépendance du pays en 1991, pour assister à son renouveau.

 o

Les instruments principaux

Trois instruments sont utilisés : le tar, le kamanche et le daf.

o

tar_Stamps_of_Azerbaijan,_2011-950TAR : luth à 11 cordes

Il diffère du tar persan qui ne possède que 6 cordes. Fabriqué en bois de mûrier, son manche est en bois de noyer, sa membrane en peau d’animal, ses cordes en métal.

o

o

Ph_kamantchaKAMANTCHA ou KAMANCHE vièle à quatre corde

Fabriqué en bois de noyer ou d’abricotier, sa membrane est en peau de poisson, son archet en mèches de queue de cheval.

o

o

DafDAF OU GAVAL  ou DOYRE grand tambour

Une face est recouverte de peau et l’autre est creuse. Il est constitué de bois de noyer orné de 60à 70 petits anneaux de cuivre. Une peau d’esturgeon tannée est tendue sur le tour du cadre.

o

o

Le mugham aujourd’hui

En 2005, l’UNESCO a reconnu le mugam chef-d’œuvre du patrimoine oral et immatériel de l’humanité.

Depuis le 20e siècle, le mugham est joué en concert public plutôt qu’en petit comité.

En  2009, s’est tenu à Bakou le Festival International Le monde du Mugham.

Les artistes azerbaidjanais les plus connus sont : Alim Quassimov gagnant du prix UNESCO , Malik Mansurov et Ramiz Qouliyev joueurs de tar, ainsi que Habil Aliyev, Chafiqa Eyvazova et Elchan Mansourov joueurs de kamantcha.

Enfin un auteur contemporain qui allie mugham et jazz et dont la maison se visite dans le coeur de la vieille ville / Icheri Sheher : Vagif Mustafa Zadeh

o

Ecoutez : 

Pour profiter pleinement de cette musique unique, nous vous invitons à aller au Centre International du Mugham crée en 2005 à Bakou, qui propose une belle salle de concert.

o

Pour en savoir plus sur la musique traditionnelle

Le saz (luth à manche long)

Le tutek (petite flute de berger)

Le zourna (petit instrument à vent)

Le balaban (similaire au hautbois)

o

Publicités

Discussion

2 réflexions sur “Musique traditionnelle azerbaïdjanaise : le mugham

  1. parfaites les photos que ne ferais-je sans toi !!! ça me rappelle une chanson….

    ________________________________

    Publié par Carrez Patricia | février 25, 2013, 8:58

Rétroliens/Pings

  1. Pingback: Culture : Le festival de jazz de Baku | Bakou Francophones - septembre 18, 2016

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Votre carte BF 2017/2018

Fête d’Halloween pour les enfants

le 28 octobre - Pullman

Festival de Salsa

Le 11 novembre - Shahdag Mountain Resort

Vos activites Bakou Francophones

Bakou.fr sur facebook

Visa et permis de résident

Vidéos

Tous les articles

%d blogueurs aiment cette page :